Après une mise en redressement judiciaire à Niort - Deux experts volent au secours d’une officine

Après une mise en redressement judiciaire à NiortDeux experts volent au secours d’une officine

19.12.2011

En situation économique délicate, la pharmacie Servant, à Niort, a été placée en redressement judiciaire au début de l’année. Un consultant-formateur et un agenceur, spécialistes de l’officine, ont accepté de mettre leurs compétences à son service afin de lui donner une nouvelle chance. Leur stratégie : améliorer l’accueil des clients et développer les ventes. « Le Quotidien » a suivi pas à pas les étapes de cette transformation.

  • Laure-Emmanuelle Foreau-Coffin est consultante et formatrice chez Praxipharm
  • Jean-Pierre Demeyere est directeur de la société JCDA Agencement
  • Avant merch
  • Après merch
  • Avant agencement
  • Après agencement

À LA FIN de l’année dernière, la pharmacie Servant, à Niort, est bien mal en point. Tant et si bien que début 2011, elle est placée en redressement judiciaire. Contrainte de licencier ses deux préparateurs, la titulaire, Marie-Jo Servant, doit assurer seule le fonctionnement de son officine. Le moral est en berne. Mais bientôt l’espoir renaît. Une consultante-formatrice chez Praxipharm, Laure-Emmanuelle Foreau-Coffin, et un agenceur, Jean-Pierre Demeyere, directeur de la société JCDA...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires