Agencement du rayon - Comment mettre en scène son conseil hivernal

Agencement du rayonComment mettre en scène son conseil hivernal

12.12.2011

Hiver oblige, il est temps de mettre en scène votre conseil saisonnier. Pour que la pièce se déroule parfaitement, il faut auparavant organiser la scène et poser le décor. À l’officine, cette tâche revient avant tout aux agenceurs et aux consultants en merchandising.

  • Le glorifieur permet la mise en avant d’un produit au sein du linéaire (photo JCDA Agencement).
  • Agenceurs et spécialistes du merchandising combinent leurs expertises au service du rayon

AU THÉÂTRE, la scénographie consiste à organiser la scène, à y déposer tous les éléments de décor à des places bien définies. Le jeu des comédiens en dépend, la satisfaction du public aussi. C’est un peu la même chose à l’officine, sauf que scénographes et décorateurs s’appellent consul- tants en merchandising et agenceurs. Illustration d’une coopération indispensable, sur fond de conseil hivernal.

UNE MISE EN SCÈNE BIEN RÔDÉE

• Côté merchandising...

Lila Ouagued, responsable...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.