HUMEUR - Oh, misère !

HUMEUROh, misère !

01.12.2011

La commune de Ruffec, en Charente, a acquis une célébrité nationale lorsque son maire a mis en place un système numérique de code couleurs, affiché sur écran dans les cantines, qui permet de rappeler aux parents qu’ils n’ont pas payé les repas de leurs enfants. C’est mieux que de priver les élèves de déjeuner ; c’est mieux que d’envoyer un huissier au ménage fautif ; c’est mieux que de faire payer des intérêts sur les sommes dues. C’est quand même un signe des temps. Un signe de misère...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires