Commerce en ligne - La cosmétologie a-t-elle sa place sur le web ?

Commerce en ligneLa cosmétologie a-t-elle sa place sur le web ?

28.11.2011

La vente sur internet de produits de parapharmacie ne fait pas tout à fait l’unanimité. Chacun a ses raisons de décider ou non de se placer sur la ligne. Dans ce débat loin d’être clos, un grand nom de la dermocosmétique française se fait notamment remarquer

« PLUS BESOIN de sortir de chez soi, on trouve tout sur internet. » Ce refrain consumériste serait-il toujours vérifié ? Pas si sûr. Et certainement pas quand il s’agit de cosmétologie. C’est en tout cas le combat que mènent les laboratoires Pierre Fabre depuis 2008 contre l’autorité de la concurrence, et ce combat vient de connaître un nouveau rebondissement.

Pendant longtemps, plusieurs laboratoires de parapharmacie ont imposé des restrictions dans leurs contrats de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires