Réorganisation des gardes à Paris - Le mécontentement persiste

Réorganisation des gardes à ParisLe mécontentement persiste

14.11.2011

Le nouveau tableau des gardes et des urgences à Paris est entré en vigueur le 1er octobre dernier. Un mois et demi plus tard, les pharmaciens contraints à la fermeture le dimanche continuent à critiquer la réforme, jugée « incohérente ».

  • Depuis le 1er octobre, dix officines parisiennes restent ouvertes toute la nuit

DEPUIS LE 1er OCTOBRE, la réforme des gardes parisiennes est entrée en vigueur. Le nouveau planning prévoit 118 pharmacies ouvertes les dimanches et les jours fériés, contre 128 l’année précédente, et dix ouvertes chaque nuit, contre deux auparavant. Les 21 officines qui se sont portées volontaires pour la nuit assurent ainsi à tour de rôle le service d’urgence de 21 heures à 8 heures du matin. Les autres sont priées de fermer leurs portes à 21 heures tapantes. De même, les pharmacies ne...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 3

Partenaires