Une création suivie de près en Allemagne - Une pharmacie pour le Bundestag

Une création suivie de près en AllemagneUne pharmacie pour le Bundestag

03.11.2011

Si les parlementaires allemands sont nombreux à estimer qu’il y a trop de pharmacies en Allemagne, ou qu’elles devraient être mieux réparties sur le territoire, ils n’entendent pas pour autant, eux, se priver d’une officine à proximité immédiate de leur lieu de travail. Le Bundestag, c’est-à-dire le Parlement, a donc décidé d’installer une pharmacie dans ses murs, au cœur de Berlin, une procédure observée avec un certain humour par la profession, qui suit ce dossier avec attention.

  • Il y a trop de pharmacies en Allemagne selon les députés d’outre-Rhin, ce qui ne les empêche pas...

EN AOÛT dernier, les pharmaciens allemands ont eu l’œil attiré par une annonce publiée par les services immobiliers du Bundestag qui souhaitent ouvrir, avant la fin de cette année, une pharmacie dans un des immeubles parlementaires attenant à l’ancien Reichstag, lieu officiel de réunion des 620 députés allemands. La presse pharmaceutique n’a pas manqué de relever une certaine contradiction entre la création de cette officine et l’attitude de nombreux responsables politiques face aux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires