Un village du Cantal sous l’œil d’un officinal - Quand la mémoire du terroir passe par son pharmacien

Un village du Cantal sous l’œil d’un officinalQuand la mémoire du terroir passe par son pharmacien

03.11.2011

Roger Besse, pharmacien passionné de photo et de cinéma, a filmé au quotidien sa commune Cantalloise. Ces tranches de vie du passé sont devenues aujourd’hui un DVD de témoignage.

  • Roger Besse a filmé pendant une trentaine d’années la vie de son village

« IL PHOTOGRAPHIAIT tout ce qu’il voyait, avant de s’équiper d’abord en 8 mm puis en super 8, en des temps où la vidéo n’existait pas… J’imagine ce qu’il aurait pu faire avec un caméscope moderne. » Pascal Besse, architecte, petit fils de Roger Besse, pharmacien à Pierrefort (Cantal) se souvient avec émotion des passions de son grand-père responsable de l’officine du village durant plus de trente ans, jusqu’à son décès en 1968. Véritable reporter de son village et alentours, il a retenu...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coopérative

À la Une Les secrets du succès du modèle coopératif Abonné

Mis durement à l’épreuve au cours des deux dernières décennies, les différents acteurs de la chaîne du médicament semblent résister lorsqu’ils sont organisés sous forme de coopérative. En témoigne la longévité du groupe Astera, à la fois propriétaire de la CERP Rouen, deuxième grossiste-répartiteur français, et du groupement « Les pharmaciens associés », qui fête ses 100 ans cette année. Son... Commenter

Partenaires