Crise : la pédagogie de Sarkozy - Pas encore candidat mais en campagne

Crise : la pédagogie de SarkozyPas encore candidat mais en campagne

31.10.2011

Nicolas Sarkozy, dans sa prestation télévisée de jeudi soir, a commenté les résultats du sommet de Bruxelles avec clarté et didactisme. Il ne s’est pas privé pour autant de critiquer l’opposition socialiste, qu’il a rendue responsable de la dette souveraine avec la retraite à 60 ans et la semaine de 35 heures.

  • Nicolas Sarkozy jeudi soir à la télévision

EN ATTAQUANT la gauche, le président de la République n’ignorait pas que ses déclarations seraient violemment critiquées par ses principaux représentants dès vendredi matin sur toutes les ondes et, le soir encore, sous la forme d’un entretien télévisé avec François Hollande. Le chef de l’État a refusé de dire si oui ou non il serait candidat. Il a indiqué qu’il prendrait sa décision en janvier ou février et il a insisté, comme d’habitude, sur son devoir de travailler en tant que président...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires