Baisse du chiffre d’affaires, compression des charges, marge stagnante - Les chiffres clés de l’officine

Baisse du chiffre d’affaires, compression des charges, marge stagnanteLes chiffres clés de l’officine

31.10.2011

Une baisse du chiffre d’affaires moyen, mais un coup de frein à la dégradation des revenus des pharmaciens en raison d’une baisse des charges : ce sont les deux enseignements principaux de la grande enquête statistique sur les chiffres clés de l’officine en 2010, présentée par Philippe Besset, président de la commission économie de l’officine de la FSPF.

  • Les chiffres clés de l’officine - 1
  • Les chiffres clés de l’officine - 2
  • Les chiffres clés de l’officine - 3

EN 2010, les résultats économiques de l’officine, s’ils n’ont pas été catastrophiques, n’ont pas été très bons pour autant. Ainsi, malgré une compression des charges due principalement à la non-revalorisation des salaires du personnel, malgré une très légère progression de la marge commerciale et, au total, un résultat net moyen en faible augmentation par rapport à 2009, c’est la baisse de l’activité qui ne laisse pas d’inquiéter.

L’analyse de 1 053 bilans clôturés l’an dernier fait...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires