La LME, un facteur aggravant ?

La LME, un facteur aggravant ?

31.10.2011
  • Dominique Deloison, directeur général de Forum Santé

Pour Dominique Deloison, directeur général de Forum santé, « la loi LME a asséché les trésoreries de la plupart des PME françaises, y compris celles des pharmacies et des grossistes, ce qui a amplifié le phénomène des ruptures de stock. Il n’y a pas plus de ruptures, mais elles sont plus sensibles car les stocks ont baissé partout et que c’est aussi une affaire d’argent. Quand on est dans le rouge, on baisse ses stocks », déclare-t-il.

Un problème à relativiser, selon Gilles...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires