LIVRES - « Le Ramayana » illustré par des miniatures indiennes - Un objet d’art et de culture en sept volumes

LIVRES - « Le Ramayana » illustré par des miniatures indiennes Un objet d’art et de culture en sept volumes

24.10.2011

Le vingtième titre de l’étonnante collection proposée par Diane de Selliers, « Les Grands Textes de la littérature illustrés par les grands peintres », est exceptionnel. Il rassemble pour la première fois, en près de 1 500 pages réunies en sept volumes, l’intégralité du « Ramayana », texte fondateur issu de la tradition orale et rédigé en sanscrit vers 100 av. J.-C., et près de 700 miniatures indiennes inédites ou méconnues.

  • Miniature, école de Raja Sansar Chand
  • Un objet d’art et de culture en sept volumes - 2

ON POURRAIT sous-titrer ce magnifique ensemble « La longue marche de Diane de Selliers », à l’instar de la traduction littérale du « Ramayana », « la longue marche de Rama ». Éditrice hors norme qui ne publie qu’un seul livre de littérature illustrée par an, des « Fables de La Fontaine illustrées par Jean-Baptiste Oudry » en 1992 jusqu’à « L’Apocalypse de saint Jean illustrée par la tapisserie d’Angers » l’année dernière (l’éclectisme est l’un de ses atouts), Diane de Selliers a mis dix...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 7

Partenaires