Le cri d’alarme des grossistes - Qui veut casser la répartition pharmaceutique ?

Le cri d’alarme des grossistesQui veut casser la répartition pharmaceutique ?

24.10.2011

La Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique tire la sonnette d’alarme. L’inadaptation du système de rémunération et la concurrence de circuits de distribution ne respectant pas les mêmes obligations de service public sont cause d’une baisse de résultats sans précédent qui met en péril le niveau de service de la répartition et donc la disponibilité du médicament.

« NOUS DONNONS l’éclairage de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP). C’est le point de vue du ballon : sans lui on ne joue pas, mais on ne lui demande jamais son avis. » Cette explication métaphorique de Claude Castells, président de la CSRP, illustre la situation actuelle des grossistes-répartiteurs. Cela fait plusieurs années qu’ils tirent la sonnette d’alarme. En premier lieu pour obtenir une modification de leur système de rémunération. « Nous avons une économie...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires