LIVRES - Prix littéraires - Les premiers primés

LIVRES - Prix littérairesLes premiers primés

17.10.2011

Pendant plus d’un mois la France « littéraire » va vivre au rythme des prix. Lancée par le coup d’éclat que constitue le Nobel, la saison va être ponctuée par les traditionnels prix de l’Académie française (27 octobre), Goncourt et Renaudot (2 novembre), Médicis (4 novembre), Femina (7 novembre) et Interallié (15 novembre). Mais autour de ces récompenses aux enjeux de notoriété et commerciaux indéniables, sont distribués d’autres prix qui attirent aussi l’attention sur des livres et des auteurs. On se plaît à les signaler.

  • Emmanuel Carrère
  • Pierre Assouline
  • Jocelyne Saucier
Prix de la langue française : Emmanuel Carrère

Écarté de la deuxième sélection du prix Goncourt, Emmanuel Carrère a été récompensée pour « Limonov » (P.O.L.) – son 12e livre –, une fresque haute en couleur, à l’image de son héros, qui n’est pas un personnage de fiction : Edouard Limonov. « Il existe. Je le connais, dit l’auteur. Il a été voyou en Ukraine ; idole de l’underground soviétique sous Brejnev ; clochard, puis valet de chambre d’un milliardaire à Manhattan ; écrivain branché à...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
drapeau

À la Une Quelle Europe pour la pharmacie ? Abonné

Les citoyens des 28 États membres de l'Union européenne sont appelés dimanche prochain à élire leurs députés. Tout en appelant les pharmaciens à développer de nouvelles missions de santé publique, l’Union européenne défend des modèles économiques très libéraux qui suscitent souvent la colère de la profession. Toutefois, celle-ci a souvent trouvé, ces dernières années, des oreilles attentives... Commenter

Partenaires