Les Pharmaciens en Colère laissent tomber la blouse

Les Pharmaciens en Colère laissent tomber la blouse

17.10.2011
  • Les Pharmaciens en Colère laissent tomber la blouse - 1

Laisser tomber la blouse, tel est le moyen que les Pharmaciens en Colère (PECs) ont choisi pour sensibiliser le public au « danger imminent qui guette leur santé ». « La mort d’au moins 5 000 pharmacies est programmée », « actuellement 2 pharmacies ferment par semaine », tels sont quelques-uns des messages qui accompagnent ces photos depuis aujourd’hui sur leur site (http://pharmaciensencolere.fr/).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
À la Une - Méga pharmacies : à la conquête de l’espace-0

À la Une Méga pharmacies : à la conquête de l’espace Abonné

Devenues des grandes surfaces de parapharmacie, les pharmacies de grandes superficies n'en défendent pas moins le cœur de métier du professionnel de santé. Une stratégie qui n'est cependant pas sans risque pour le réseau. 3

Partenaires