Physionomie du « nouveau monde » - L’échec moral des pays émergents

Physionomie du « nouveau monde »L’échec moral des pays émergents

10.10.2011

Le veto opposé par la Russie et par la Chine à une résolution du Conseil de sécurité menaçant le gouvernement syrien de sanctions a déclenché en Amérique et en Europe une réaction de colère qui n’est pas près de s’éteindre. Moscou et Pékin croyaient être en mesure de persister sans dommages dans leur indulgence pour Bachar Al-Assad, mais les Occidentaux estimaient qu’ils avaient fait assez de concessions pour obtenir leur approbation du texte.

LA COORDINATION a donc fait défaut entre les délégués des grandes puissances au Conseil de sécurité, mais le clash donne surtout la mesure des archaïsmes diplomatiques de la Russie et de la Chine. Contrairement à ce qu’elles semblent croire, elles ne pourront indéfiniment se comporter comme les totalitarismes stalinien et maoïste. Les États-Unis et l’Europe ont perçu dans leur veto une faute, un anachronisme et une insulte au printemps arabe. Ils veulent en tenir comptables Moscou et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires