Moyens de paiement électroniques - Un opérateur monétique redistribue les cartes

Moyens de paiement électroniquesUn opérateur monétique redistribue les cartes

26.09.2011

Le premier opérateur de services monétiques et télécoms à avoir obtenu le statut d’« établissement de paiement » propose aux commerçants en général, et aux pharmaciens en particulier, la gestion de A à Z des encaissements par carte bancaire. Principal argument de cette nouvelle offre : réduire les commissions prises au passage par les banques.

EN 2009, la Commission européenne décide d’ouvrir le marché des opérateurs de paiement, jusqu’ici réservé aux banques. Fin 2010, l’Autorité de Contrôle Prudentiel (Banque de France) accorde au groupe Afone, opérateur de services monétiques et télécoms, le statut d’établissement de paiement. 15 octobre 2011, après des tests en situation concluants, la société, dont le siège est à Angers, lancera officiellement son offre AfonePaiement auprès des commerçants (indépendants, franchises,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires