Grand prix du management de l’équipe officinale : Fanny Elduayen et Aude Bardinet, pharmacie de l’Étoile (Andernos) - Formation et intéressement pour motiver les troupes

Grand prix du management de l’équipe officinale : Fanny Elduayen et Aude Bardinet, pharmacie de l’Étoile (Andernos)Formation et intéressement pour motiver les troupes

22.09.2011

Afin de motiver ses équipes, Philippe Loubic, titulaire de la pharmacie de l’étoile à Andernos-les-Bains, a décidé de mettre en place une prime au résultat, ainsi qu’un programme de formation en ligne. Ses deux adjointes, Aude Bardinet et Fanny Elduayen ont présenté le dossier de la pharmacie, qui a obtenu le Grand prix du management.

  • Prime aux résultats et formation en ligne : deux ingrédients gagnants pour une équipe de choc

RACHETÉE il y a trois ans par Philippe Loubic, la pharmacie de l’étoile était dans une mauvaise passe, au niveau de la fréquentation et du chiffre d’affaires. Le titulaire s’est d’abord employé à la redresser, puis il a embauché des employés supplémentaires. L’équipe compte désormais onze personnes, dont deux adjointes et six préparatrices. Pour garder son équipe motivée et fidéliser la clientèle récemment acquise, le titulaire a décidé de mettre en place un système de prime au résultat à...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires