Officines en difficulté - Procédure de sauvegarde : les pièges à éviter

Officines en difficultéProcédure de sauvegarde : les pièges à éviter

15.09.2011

À l’heure où les officines sont de plus en plus souvent confrontées à des problèmes financiers, il appartient aux titulaires concernés de faire le bon choix et de ne pas se fourvoyer dans les méandres des procédures. Pour vous y aider, « le Quotidien » a mené l’enquête sur les avantages et les inconvénients de celle qui est aujourd’hui la plus utilisée par les confrères en difficulté, la procédure de sauvegarde.

DE PLUS EN PLUS d’officines sont dans le rouge. Certes, comparé à 2010, le nombre de défaillances est en légère baisse sur les six premiers mois de l’année (« le Quotidien » du 8 septembre). La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a ainsi recensé 58 entrées en procédure entre janvier et juin 2011, contre 140 l’année précédente. Mais avant 2006 et la succession de plans drastiques sur le médicament, le nombre de ces procédures ne dépassait pas la quarantaine par an.

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 4

Partenaires