Ruptures d’approvisionnement en médicaments - Un plan pour en finir avec les « manquants »

Ruptures d’approvisionnement en médicamentsUn plan pour en finir avec les « manquants »

12.09.2011

Alerté par les associations de patients et les pharmaciens, Xavier Bertrand s’est saisi du dossier des ruptures d’approvisionnement en médicament. Au milieu de l’été, le ministre de la Santé avait déclaré avec fermeté que certaines pratiques devaient cesser. Un mois plus tard, il dévoile une série de mesures visant à résoudre le problème. Un plan dont se félicitent les syndicats d’officinaux.

  • Les mesures seront-elles suffisantes pour mettre un terme au casse-tête quotidien ?

XAVIER BERTRAND souhaite mettre fin aux ruptures d’approvisionnement en médicament dont se plaignent les officinaux et les patients. Début août, sur l’antenne d’Europe 1, le ministre de la Santé affirmait avoir « sifflé la fin de la partie ». Dénonçant un système d’exportation parallèle qui met en péril la fourniture en médicaments en France, il s’était dit prêt à contraindre les laboratoires et les grossistes-répartiteurs à respecter leurs obligations. « Je leur ai dit, affirme le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Salaires

Hausse de la valeur du point

La valeur du point officinal passe à 4,425 euros. Les partenaires sociaux de la branche viennent en effet de négocier un accord sur les salaires, à l’issue de la commission mixte paritaire qui s’est tenue le 15 janvier 2018. «... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.