Face à la pénurie de médecins - Les pharmaciens du Finistère proposent des solutions

Face à la pénurie de médecinsLes pharmaciens du Finistère proposent des solutions

18.07.2011

Face à la désertification médicale, les maisons médicales sont certes une réponse efficace, mais elles ont des effets pervers sur le maillage des pharmacies. La chambre syndicale des pharmacies du Finistère propose des solutions plus nationales… et draconiennes.

COMME SOUVENT ailleurs en France, la pénurie croissante de médecins dans le département du Finistère représente une menace pour la santé publique… et celle des pharmaciens. Leur disparition progressive, dans les milieux ruraux, entraînera progressivement celle des officines. « La démographie médicale est mauvaise dans le Finistère, fait remarquer Stéphane Ruyssen, coprésident de la chambre syndicale des pharmaciens du département. 45 % des médecins bretons ont plus de 55 ans et partiront...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires