Quelles limites à l’engagement français ? - Les guerres de Sarkozy

Quelles limites à l’engagement français ?Les guerres de Sarkozy

18.07.2011

Les pertes en soldats français de la semaine dernière en Afghanistan (six militaires tués, quatre grièvement blessés) ont non seulement endeuillé le défilé du 14 juillet mais elles posent la question de l’engagement de notre armée sur plusieurs théâtres d’opérations. Le pays est las et la multiplication des victimes va peser sur les décisions à venir.

  • Le défilé du 14 juillet 2011 à Paris

CHACUN D’ENTRE NOUS aura exprimé sa tristesse, sa douleur et sa colère quand un attentat suicide a fait six morts chez nos soldats dans la région de Kapisa les 13 et 14 juillet. L’émotion nationale risque d’empoter la construction intellectuelle fragile qui justifie notre présence en Afghanistan. Nicolas Sarkozy, à n’en pas douter, a voulu faire la démonstration de son soutien à la politique des États-Unis : il a augmenté nos effectifs en Afghanistan quand George W. Bush le lui a demandé...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 4

Partenaires