Histoire de la pharmacie - Les cures merveilleuses du comte de Cagliostro

Histoire de la pharmacieLes cures merveilleuses du comte de Cagliostro

11.07.2011

Ce ne fut certes pas un pharmacien. Cependant, on ne peut parler de la pharmacie et de la médecine au XVIIIe siècle sans évoquer le nom du célèbre comte de Cagliostro. Médecin, guérisseur, apothicaire, charlatan, alchimiste, thaumaturge, excentrique… ? Mais qui était donc celui qui a inspiré tant d’admiration et de haine ? Personnage fantasque, mais bien réel, il devint une véritable légende et nourrit l’imagination de nombreux écrivains, d’Alexandre Dumas à Goethe et Gérard de Nerval.

  • Jean Antoine Houdon, Giuseppe Balsamo, Comte de Cagliostro, 1786, National Gallery of Art,...

« JE SUIS d’aucune époque ni d’aucun lieu », écrit-il dans ses Mémoires. Un véritable caméléon qui change de nom à chaque ville d’Asie et d’Europe qu’il traverse. Il se dit « noble voyageur » et se donne bientôt comme mission d’aimer et de soigner son prochain, où qu’il aille. Il semblerait qu’il soit né à Palerme, en 1743, sous le nom de Joseph Balsamo. Puis, d’Égypte en Arabie, il devient tour à tour le comte d’Harat, le comte de Fénix ou le marquis d’Anna, en même temps qu’il s’initie...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 14

Partenaires