Prise en charge des personnes en perte d’autonomie - Officine et dépendance

Prise en charge des personnes en perte d’autonomieOfficine et dépendance

07.07.2011

Nicolas Sarkozy devrait dévoiler les grandes lignes de sa réforme de la dépendance d’ici à quelques jours. Celles-ci s’inspireront notamment des conclusions que les différents groupes travail* chargés de plancher sur la question ont remises à la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot. De leurs côtés, les pharmaciens réaffirment leur souhait de jouer un rôle dans la prise en charge des personnes en perte d’autonomie.

  • Les pharmaciens peuvent proposer des solutions pour retarder l’entrée en institution

LA GRANDE RÉFORME de la dépendance voulue par Nicolas Sarkozy touche à sa fin. Le président de la République dévoilera ses arbitrages dans les prochains jours. Ceux-ci devront être précisés à l’occasion du projet de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2012. Certaines orientations pourraient aussi animer les débats de la prochaine élection présidentielle.

Pas invités au départ à participer aux discussions, les officinaux ont pourtant des atouts à faire valoir. « Le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.