Automédication - Pour un « service médical non remboursable »

AutomédicationPour un « service médical non remboursable »

04.07.2011

SOLLICITÉE lors des concertations des Assises du médicament, l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (AFIPA) a plaidé pour que le Service médical rendu insuffisant (SMRI) soit renommé « service médical rendu non remboursable ». « La notion de SMR insuffisant est synonyme d’inefficace pour le patient, alors que beaucoup de médicaments à SMRI fonctionnent très bien, souligne Daphné Lecomte-Somaggio, déléguée générale de l’AFIPA. Nous...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Gilets jaunes

Opération « gilets jaunes » : comment les répartiteurs se préparent

Face au mouvement de contestation d’envergure annoncé sur l’ensemble du territoire, la profession s’interroge sur les conditions d’approvisionnement dans la journée de samedi. Les grossistes-répartiteurs sont sur le pied de... 2

Partenaires