Vers une baisse des prix et des volumes - Attention à la marge

Vers une baisse des prix et des volumesAttention à la marge

30.06.2011

La réforme du médicament annoncée par Xavier Bertrand va dans le sens d’une meilleure sécurité pour les patients, estiment les syndicats d’officinaux. Mais, le bonheur des uns, fait parfois le malheur des autres. Les organisations professionnelles craignent ainsi que certaines mesures retenues par le ministre de la Santé affaiblissent davantage l’économie des officines. Il y a plus que jamais urgence à réformer la marge.

  • Plusieurs points de la réforme inquiètent le président du LEEM
  • Une réforme à haut risque pour l’économie des pharmacies

« IL Y AURA un avant et un après Mediator », avait promis Xavier Bertrand. Le ministre de la Santé n’a pas menti. Les mesures qu’il a présentées la semaine dernière pour remettre de l’ordre dans le système de sécurité du médicament en France, s’apparentent pour beaucoup à un traitement de choc (« le Quotidien » du 27 juin). « En France, nous consommons trop de médicaments et il y en a trop sur le marché », explique le ministre qui, tout en renforçant la surveillance des spécialités,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires