Les douanes débarquent dans les officines - Vente d’alcool : les pharmaciens trinquent

Les douanes débarquent dans les officinesVente d’alcool : les pharmaciens trinquent

23.06.2011

Depuis quelque temps, les services des douanes reprochent aux pharmaciens de ne pas s’acquitter de la taxe lors de la vente d’alcool à 90° au public, quelles que soient les quantités délivrées. Une aberration pour les syndicats d’officinaux qui estiment ne pas avoir été prévenus de ce changement de règles. Dans ces conditions, ils demandent à leurs confrères de cesser, jusqu’à nouvel ordre, la dispensation d’alcool pur auprès de leurs patients.

  • La vente d'alcool pur au public semble aujourd'hui impossible

LES CONTRÔLES s’enchaînent dans les officines. Lorsqu’il ne s’agit pas des agents du fisc (« le Quotidien » du 20 juin), ce sont les services douaniers qui débarquent dans les pharmacies. Motif de la procédure : la vente d’alcool à 90° aux particuliers. Et la visite des douaniers n’est pas obligatoirement liée à la délivrance de quantités exorbitantes. En effet, les douanes semblent aujourd’hui interpréter différemment les textes encadrant la dispensation d’alcool dans les officines. «...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 4

Partenaires