Un plan de sauvetage introuvable - Chaos grec, chaos européen

Un plan de sauvetage introuvableChaos grec, chaos européen

20.06.2011

Les mesures prises l’année dernière pour sauver la Grèce de la faillite ont fait monter le taux de chômage jusqu’à 16 %, ont réduit le PNB (produit national brut) de 7 % et n’ont pas renfloué les caisses du pays, toujours désespérément vides. Les Européens tentent maintenant de mettre au point, avec le gouvernement de Georges Papandréou, un nouveau protocole de réduction des déficits grecs. Ils ont beaucoup de mal à se mettre d’accord.

LA CRISE grecque est à la fois financière, économique et politique. Les mesures draconiennes adoptées l’an dernier par le gouvernement ont épuisé le pays, déclenché de graves émeutes qui se poursuivent et n’ont pas entamé le montant de la dette. La preuve est fournie qu’une austérité poussée à son extrême affaiblit un pays au lieu de le ramener à ses équilibres fondamentaux et produit une série d’effets inverses de ceux que l’on recherche. Il faut donc innover, mais l’Union européenne est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires