CPAM des Hauts de Seine - Un site spécialisé dans la traque aux fausses ordonnances

CPAM des Hauts de SeineUn site spécialisé dans la traque aux fausses ordonnances

16.06.2011

Déjà engagée depuis plusieurs années dans la lutte contre la fraude, la CPAM 92 renforce son dispositif de détection et d’alerte aux fausses ordonnances. Dès la fin du mois, elle mettra en place un nouvel outil : un site Internet sécurisé permettant de recenser les faux en circulation.

  • La page d’accueil du site sécurisé permettant de recenser les faux en circulation

LA CAISSE PRIMAIRE d’assurance-maladie des Hauts de Seine (CPAM 92) avait déjà fait parler d’elle en refusant tout net de rembourser les pharmaciens qui avaient pratiqué des avances de frais alors que les ordonnances présentées s’avéraient falsifiées. La CPAM considère en effet qu’il est du devoir du pharmacien de contrôler les ordonnances et donc de détecter toute anomalie permettant de dévoiler un faussaire. Néanmoins, la caisse reconnaît que les ordonnances falsifiées sont de mieux en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires