Démographie pharmaceutique - À la recherche des diplômés perdus

Démographie pharmaceutiqueÀ la recherche des diplômés perdus

Anne-Gaëlle Moulun
| 06.06.2011

Pour la première fois, la croissance globale des effectifs de pharmaciens s’est arrêtée. Pire encore, l’Ordre des pharmaciens constate, en 2010, une « évaporation des jeunes diplômés », 20 % d’entre eux ne s’inscrivant pas à l’Ordre après l’obtention de leur diplôme. Couplée au vieillissement de la profession, cette désaffection inquiète particulièrement l’instance sur l’avenir démographique de la pharmacie.

  • Répartition des nouveaux inscrits par tranche d'âge en 2010
  • 2volution du nombre d'inscrits (entre 2001 et 2010)
  • Démographie pharmaceutique - À la recherche des diplômés perdus-3

« LA POPULATION des pharmaciens continue à vieillir et l’augmentation du numerus clausus ne suffit pas à enrayer le départ des confrères », s’est alarmé Isabelle Adenot lors de la présentation des chiffres de la démographie pharmaceutique 2010. En effet, l’âge moyen de la profession s’établit à 46,2 ans, et atteint même 49,1 ans chez les titulaires d’officine. En parallèle, pour la première fois, la croissance des effectifs de pharmaciens a marqué un coup d’arrêt. Le nombre...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
trappe

Vignettes orange : et si les honoraires passaient à la trappe ?

La FSPF alerte les pharmaciens et les assurés sur l’imbroglio engendré par les ordonnances ne comprenant que des médicaments à 15 %. Les complémentaires santé refusant de prendre en charge les honoraires sur des médicaments... 1

Partenaires