Pied du diabétique - 5 règles d’or pour éviter le pire

Pied du diabétique5 règles d’or pour éviter le pire

30.05.2011

Zone à risque par excellence, le pied du sujet diabétique est le siège potentiel de bien des complications. Conséquences directes de la maladie, celles-ci conduisent chaque année 10 000 à 15 000 personnes à subir l’amputation d’un orteil, du pied voire de la jambe entière. Une situation extrême dont tout un chacun peut se prémunir en respectant, au quotidien, quelques règles comportementales simples.

  • Des soins attentifs et réguliers sont la meilleure des assurances contre les complications

DEUX PROBLÉMATIQUES principales menacent les membres inférieurs : l’artérite est une atteinte des artères qui se traduit par une mauvaise circulation sanguine notamment au niveau de la peau. Mal irrigué, le tissu cutané est fragilisé, en proie à la sécheresse, à l’hyperkératose et aux fissures. Il cicatrise moins bien et peut même être atteint de nécrose. Un risque que vient aggraver la nature du pied - milieu septique par excellence - et la possibilité d’infection favorisée par l’état...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.