Pied du diabétique - 5 règles d’or pour éviter le pire

Pied du diabétique5 règles d’or pour éviter le pire

30.05.2011

Zone à risque par excellence, le pied du sujet diabétique est le siège potentiel de bien des complications. Conséquences directes de la maladie, celles-ci conduisent chaque année 10 000 à 15 000 personnes à subir l’amputation d’un orteil, du pied voire de la jambe entière. Une situation extrême dont tout un chacun peut se prémunir en respectant, au quotidien, quelques règles comportementales simples.

  • Des soins attentifs et réguliers sont la meilleure des assurances contre les complications

DEUX PROBLÉMATIQUES principales menacent les membres inférieurs : l’artérite est une atteinte des artères qui se traduit par une mauvaise circulation sanguine notamment au niveau de la peau. Mal irrigué, le tissu cutané est fragilisé, en proie à la sécheresse, à l’hyperkératose et aux fissures. Il cicatrise moins bien et peut même être atteint de nécrose. Un risque que vient aggraver la nature du pied - milieu septique par excellence - et la possibilité d’infection favorisée par l’état...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires