La privatisation en marche en Italie - Rome cherche à se débarrasser de ses pharmacies communales

La privatisation en marche en ItalieRome cherche à se débarrasser de ses pharmacies communales

26.05.2011

Qualifiées de « très mauvaise affaire », les pharmacies communales de Rome, en Italie, sont dans le collimateur de la municipalité. L’idée, qui n’est pas neuve, est de privatiser les 43 officines disséminées aux quatre coins de la ville et de ses banlieues.

  • Les officines communales de la capitale italienne sont dans le rouge

S’APPUYANT sur les exemples milanais, bolognais et florentins, notamment, où le processus de privatisation des pharmacies municipales fait partie des dossiers classés, le maire de Rome, Gianni Alemanno, a proposé de commencer par liquider Farmacap, l’entreprise sanitaire municipale qui gère les officines romaines. Puis, de publier les conditions des appels d’offres d’ici à l’hiver prochain.

Reste que toute cette affaire s’annonce plutôt compliquée. C’est du moins l’avis de Franco...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
nego

Négociations conventionnelles : la FSPF claque la porte

Coup de théâtre ce matin dès la première séance des négociations conventionnelles rouvertes à l’initiative de la CNAM mais à laquelle la FSPF refuse désormais de participer. Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats... 18

Partenaires