À Stains, des mesures bien accueillies

À Stains, des mesures bien accueillies

23.05.2011

Pharmacienne à Stains, en Seine-Saint-Denis, depuis une vingtaine d’années, Marie-Paule Couet est secrétaire de l’Association des professionnels de santé de Stains, créée il y a dix ans après la violente agression d’un médecin. Dans un entretien avec « le Quotidien », elle analyse la portée des mesures contenues dans le protocole national pour la sécurité des professionnels de santé récemment signé.

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Le gouvernement et les différents Ordres des professions de santé viennent de signer un protocole national pour la sécurité. Est-ce un motif de satisfaction pour vous ?

MARIE-PAULE COUET. - Oui, nous avons le sentiment d’avoir été entendus. D’autant que la plupart des solutions mises en avant existent déjà dans nos villes, que ce soit le numéro d’alerte en cas de danger, le référent des professionnels de santé au commissariat, la sensibilisation aux questions...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
trappe

Vignettes orange : et si les honoraires passaient à la trappe ?

La FSPF alerte les pharmaciens et les assurés sur l’imbroglio engendré par les ordonnances ne comprenant que des médicaments à 15 %. Les complémentaires santé refusant de prendre en charge les honoraires sur des médicaments... 1

Partenaires