Le gouvernement signe un protocole avec les professionnels - De nouveaux remèdes contre l’insécurité

Le gouvernement signe un protocole avec les professionnelsDe nouveaux remèdes contre l’insécurité

23.05.2011

Les professionnels de santé ne sont pas épargnés par les actes de violence. Dans ce contexte, le gouvernement vient de signer avec les Ordres et les syndicats un protocole santé-sécurité, dont l’objectif est de sécuriser l’exercice professionnel. « Le Quotidien » détaille les principales mesures de ce plan de lutte contre l’insécurité au comptoir.

  • La vidéosurveillance peut être un outil de dissuasion

LE SENTIMENT d’insécurité gagne l’officine. En octobre 2010, un collectif de professionnels de santé de Stains et de Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, avait attiré l’attention des pouvoirs publics sur les agressions dont ils étaient victimes, en organisant une journée « santé morte » (voir l’entretien ci-dessous). En février dernier, une pharmacienne de la cité des Moulins, à Nice, Fatiha Djegaoud, avait remis cette problématique sur le devant de la scène, face à Nicolas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Laits infantiles contaminés : les pharmaciens ont fait le job, selon l’USPO

Selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), les titulaires ont, en majorité, très bien géré la crise des laits contaminés. De même, la profession a parfaitement joué son rôle dans... 9

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.