D’abord informer

D’abord informer

09.05.2011

Les autorités sanitaires auraient-elles enfin tiré les leçons du drame du Mediator ? La stratégie de communication adoptée par le nouveau directeur de l’AFSSAPS, le Pr Dominique Maraninchi, semble le prouver. Moins de trois mois après sa nomination, la façon dont il traite l’affaire de la pioglitazone se veut, à cet égard, exemplaire. Objectif : alerter sans paniquer. Pour cela, il a choisi la technique de la réponse graduée. D’abord informer les professionnels de santé, médecins et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
trappe

Vignettes orange : et si les honoraires passaient à la trappe ?

La FSPF alerte les pharmaciens et les assurés sur l’imbroglio engendré par les ordonnances ne comprenant que des médicaments à 15 %. Les complémentaires santé refusant de prendre en charge les honoraires sur des médicaments... 1

Partenaires