Lutte insecticide sur les chemins de Compostelle - Le pèlerin et la punaise

Lutte insecticide sur les chemins de CompostelleLe pèlerin et la punaise

02.05.2011
  • Le pèlerin et la punaise - 1

EN PLUS DU BÂTON, la coquille Saint-Jacques est l’autre accessoire emblématique du pèlerin en route vers Compostelle. Malheureusement, le joli coquillage n’est pas le seul partenaire animal des marcheurs. Depuis quelques années, un invisible compagnon emprunte lui aussi le célèbre chemin de pèlerinage. Son nom ? Cimex Lectularius, plus communément appelé punaise de lit. Le piqueur-suceur de la famille des Cimicidés a semble-t-il décidé de gâcher la vie des hébergeurs répartis tout au long...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires