La pharmacie rurale planche sur la désertification médicale - Des solutions pour les officines sans médecin

La pharmacie rurale planche sur la désertification médicaleDes solutions pour les officines sans médecin

02.05.2011

Pas épargnées par les difficultés économiques, les officines rurales sont également confrontées à la disparition des prescripteurs. La tendance devrait encore s’aggraver dans les prochaines années et près d’une sur cinq pourrait ainsi se retrouver orphelines de son médecin. Pour contrer ce phénomène, qui semble inéluctable, l’Association de pharmacie rurale (APR) propose de contraindre les patients à se faire dispenser leurs médicaments dans l’officine de leur commune.

  • L’Association de pharmacie rurale lance une grande enquête sur la désertification médicale et ses...

LA RARÉFACTION des médecins dans les campagnes n’est pas neutre pour le réseau officinal. Inquiète de cette évolution, l’Association de pharmacie rurale (APR) vient de demander à la société Celtipharm de mener une étude sur la désertification médicale et ses conséquences, dont les résultats seront présentés lors de son assemblée générale en mai prochain (voir encadré). « Depuis 2005, nous alertons les pouvoirs publics sur les risques de la disparition des médecins pour les officines de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires