Réforme de la rémunération - Ce que veulent les syndicats

Réforme de la rémunérationCe que veulent les syndicats

28.04.2011

La remise du rapport de l’IGAS au ministre Xavier Bertrand, promise pour la fin du mois d’avril, aura sans doute quelques semaines de retard. Les inspecteurs ne devraient achever leur mission qu’à la fin mai. Ce qui laissera encore moins de temps aux organisations professionnelles pour négocier la nouvelle rémunération intégrée au PLFSS pour 2012. Surtout que le consensus total ne semble pas d’actualité.

  • Quelle part d’honoraires comprendra la future rémunération ?

LE RAPPORT de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur la situation économique des pharmacies devait être remis à Xavier Bertrand ces jours-ci. Or, semble-t-il, les travaux ont pris un peu de retard. Selon les syndicats, sa remise devrait intervenir plutôt vers la fin du mois de mai. Un temps supplémentaire pour poser les bases d’une refonte de la rémunération des pharmaciens. En attendant, aucun consensus ne semble se dégager au sein des organisations professionnelles.

...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires