De la dermocosmétique au médicament - Faire chuter l’alopécie

De la dermocosmétique au médicamentFaire chuter l’alopécie

26.04.2011

L’alopécie androgénétique est la forme la plus fréquente de perte de cheveux chez l’homme. Grâce à des traitements dermocosmétiques ou médicamenteux bien conduits et suivis régulièrement, on peut arriver à retarder l’évolution de ce phénomène.

  • L'alopécie concerne un homme sur trois à 30 ans et un sur deux à 50 ans

LA CHUTE DE CHEVEUX est une affection multifactorielle. Néanmoins, l’alopécie androgénétique (à la fois héréditaire et hormonale) est de loin, la cause la plus fréquemment observée chez l’homme. On estime qu’elle touche un homme sur trois à 30 ans et un sur deux à 50 ans.

L’alopécie androgénétique est la conséquence d’un raccourcissement de la phase anagène (de croissance) du cycle pilaire, provoquant une accélération de la fréquence des cycles à l’origine d’un épuisement des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires