Calvitie précoce et risque de cancer de la prostate

Calvitie précoce et risque de cancer de la prostate

26.04.2011

Une calvitie précoce androgénétique à l’âge de 20 ans doublerait le risque de cancer de la prostate, selon une étude française récemment publiée*. Cette étude rétrospective a été menée auprès de 669 hommes à l’HEGP (Paris), à l’Institut Claudius Regaud (Toulouse) et à l’Institut Curie (Paris). Elle a comparé 388 hommes avec un cancer de la prostate à 281 cas témoins indemnes de cancer qui ont précisé l’âge de survenue de leur alopécie et son degré de sévérité selon l’échelle de Hamilton...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn : « les pharmaciens sont partie prenante des CPTS »

À l’occasion de ses vœux à la presse, la ministre de la Santé a qualifié 2019 d’année « de débats et de nouvelles mesures ». À l’aune du grand débat national, dont le ministère compte intégrer les conclusions, la concertation sera... 1

Partenaires