Recrudescence de la gale - L’InVS confirme malgré des zones d’ombre

Recrudescence de la galeL’InVS confirme malgré des zones d’ombre

18.04.2011

Une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS) conclut en faveur d’une « augmentation de l’incidence de la gale » dans l’Hexagone, estimée dans une fourchette de 337 à 352 cas pour 100 000 habitants. De sérieux problèmes de prise en charge sont également

SI DE NOMBREUX signalements reçus dans certaines directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) suggèrent une hausse des cas de gale sur notre territoire, difficile de se faire aujourd’hui une idée précise de l’incidence de cette pathologie. Proposant un état des lieux* de la gale, l’InVS s’est d’abord heurté à un sérieux écueil méthodologique, dans la mesure où il n’existe pas de surveillance spécifique de la maladie. « Les cas isolés ou groupés, lorsqu’ils sont...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires