Évolution de la rémunération - PHR prescrit l’honoraire à haute dose

Évolution de la rémunérationPHR prescrit l’honoraire à haute dose

11.04.2011

Tandis que l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) planche sur l’évolution du mode de rémunération des pharmaciens, le président du groupe PHR, Lucien Bennatan, devance les conclusions de ces travaux. Il propose de changer complètement de système pour passer à un modèle reposant essentiellement sur une rémunération à l’honoraire.

DANS TROIS semaines environ, les inspecteurs de l’IGAS* remettront à Xavier Bertrand leur rapport sur l’évolution du mode de rémunération des pharmaciens d’officine. Syndicats d’officinaux et ministère de la Santé semblent déjà s’accorder sur les contours de la nouvelle rémunération : un mélange de marge commerciale et d’honoraires liés à la réalisation de services (voir notre édition du 4 avril). Mais attention, a souligné le ministre de la Santé à Pharmagora, l’indemnisation des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
rosp

3 000 euros en moyenne pour 7 ROSP

Chaque pharmacie touchera en moyenne 3 000 euros au titre de la rémunération sur objectifs de santé publique, hors génériques. Cette rémunération comprend les ROSP du volet « qualité de services et modernisation de l’officine »... Commenter

Partenaires