Un débat de l’ACIP - Dessine-moi l’officine de demain

Un débat de l’ACIPDessine-moi l’officine de demain

11.04.2011

Devant les membres de l’Association des cadres de l’industrie pharmaceutique (ACIP), trois éminents représentants de l’officine ont tenté de brosser le paysage officinal de demain. Soumise à un contexte économique défavorable et à la contraction du réseau, la pharmacie est contrainte d’évoluer, ont-ils expliqué. Comment? Notamment en saisissant les opportunités contenues dans la loi HPST et grâce au développement de nouveaux services.

FAIRE ÉVOLUER l’officine? L’idée ne fait pas peur à Isabelle Adenot. Au contraire, la présidente de l’Ordre national des pharmaciens s’en dit convaincue : « Dans un monde en perpétuelle évolution, si l’on n’évolue pas, on fait du surplace, voire on recule. » Contrainte d’évoluer, donc, la profession en a non seulement la volonté, mais aussi les moyens. Car, malgré un moral un peu en berne, le réseau ne manque ni de force ni d’atouts. Et l’ordinale de rappeler la capacité de la profession...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Dispensation à l'unité

À la Une Pourra-t-on échapper à la vente à l'unité ? Abonné

Dispenser les médicaments à l’unité : c’était une des propositions du candidat Macron pendant la campagne à l’élection présidentielle. Désormais installé à l’Élysée, il ne semble pas avoir enterré l’idée. Le sujet continue de diviser la profession qui cherche à trouver des alternatives. 5

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.