Médecine et égyptologie - L’infarctus de la momie

Médecine et égyptologieL’infarctus de la momie

07.04.2011
  • Un diagnostic tardif, mais pas inutile

CELA POURRAIT être la dernière énigme du sphinx. Pourquoi les habitants de l’ancienne Égypte souffraient-ils déjà d’athérosclérose ? C’est la question que se pose l’équipe de chercheurs américains et égyptiens qui vient de soumettre une cinquantaine de momies au regard indiscret des rayons X. À une « momigraphie », en quelque sorte. Alors que les anciens Égyptiens n’étaient adeptes ni du hamburger frittes, ni de la cigarette, leurs artères révèlent bel et bien des traces d’athérosclérose....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Rémunération : les premiers effets de la réforme

L'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) dresse le bilan de l'impact économique de l'avenant n° 11 après trois mois de mise en œuvre. L’avenant n° 11 prévoit d’injecter, dès 2018, 70 millions d’euros dans le réseau... 12

Partenaires