HUMEUR - L’anglais pour les nuls

HUMEURL’anglais pour les nuls

07.04.2011

Luc Chatel, ministre de l’Éducation, estime que les jeunes français ont « un gros problème avec l’anglais ». Je m’inscris en faux contre ce jugement. Jeunes ou vieux, nous nous exprimons plus souvent en anglais qu’en français. Managers, part-time ou has been, nous sommes tous english speaking. Sur Internet, nous manions l’anglais avec virtuosité. Nous utilisons des software efficaces, nous visitons Google, Yahoo, Facebook, Twitter, LinkedIn et d’ailleurs nos ordinateurs ne nous parlent qu...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires