Première année de santé - La réforme sous le feu des critiques

Première année de santéLa réforme sous le feu des critiques

04.04.2011

Six mois après son lancement, c’est déjà l’heure d’un premier bilan pour la première année commune aux études de santé (PACES). Les représentants des doyens et des étudiants s’inquiètent notamment de programmes trop chargés, qui laisseraient peu de place à un réel apprentissage. Il y a urgence à rectifier le tir, de moins en moins d’étudiants optant pour les études de pharmacie.

  • Les doyens et les étudiants s'inquiètent de programmes trop chargés

LANCÉE il y a six mois, la première année commune aux études de santé (PACES) continue d’essuyer les critiques du monde universitaire. Des critiques exprimées lors de Pharmagora, offrant l’occasion d’un premier bilan de cette réforme qui instaure un concours commun aux futurs médecins, pharmaciens, sages-femmes et dentistes. Premier grief des étudiants en pharmacie, représentés par l’Association nationale des étudiants en pharmacie (ANEPF), les effectifs en enseignements dirigés sont...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Europe

Professions réglementées : l'Europe trouve un compromis

Un compromis entre les organisations représentatives des pharmaciens, des médecins et des dentistes européens et les instances européennes vient d'être trouvé au sujet de la future « directive proportionnalité ». En 2016, la... 3

Partenaires