Répartition pharmaceutique - Le patron de Celesio annonce son départ

Répartition pharmaceutiqueLe patron de Celesio annonce son départ

28.03.2011

À la tête du grossiste allemand Celesio depuis 1999, Fritz Oesterlé a annoncé, à la surprise générale, qu’il quitterait ses fonctions le 30 juin prochain, et non fin 2013 comme prévu par son contrat. Personnalité emblématique mais contestée du monde pharmaceutique, ce juriste de 58 ans a fait du grossiste Gehe, devenu Celesio en 2003, l’un des géants de la répartition pharmaceutique mondiale. Il a aussi cherché, avec un succès plus relatif, à développer des chaînes de pharmacie dans l’ensemble des pays européens.

  • Le patron de Celesio annonce son départ - 1

PROPRIÉTAIRE entre autres de l’OCP depuis 1993, mais aussi de nombreuses chaînes et structures pharmaceutiques, dont les pharmacies DocMorris, rachetées en 2007, Celesio doit une large part de sa progression fulgurante au dynamisme de Fritz Oesterle, qui a cherché à diversifier son groupe vers de nouvelles activités de services et de santé. Mais Celesio n’est elle-même qu’une branche du puissant groupe familial Haniel, omniprésent dans la plupart des secteurs de la distribution en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
rétrocession

À la Une Rétrocession : les groupements veulent rebattre les cartes Abonné

Le répit aura été de courte durée. Un peu plus d’un an après leur charge contre les pratiques commerciales des laboratoires, les groupements reviennent en force. Six d’entre eux viennent de créer le C6, une association dont l’objectif est de rendre les centrales d’achats incontournables dans les négociations avec les fournisseurs. Ces méthodes ne parviennent cependant pas à convaincre une partie... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.