Une remise en cause du nucléaire - L’impasse énergétique

Une remise en cause du nucléaireL’impasse énergétique

21.03.2011

Le désastre japonais remet en cause la production d’électricité par les techniques nucléaires, même si le débat franco-français a presque masqué l’essentiel, une crise essentiellement circonscrite à l’archipel nippon. La France, dont les centrales nucléaires produisent les quatre cinquièmes de son électricité, est contrainte, qu’elle le veuille ou non à une réévaluation de ses sources d’énergie.

CETTE RÉÉVALUATION devient indispensable à la lumière d’un événement où le système de prévention mis en place à Fukushima sur la base des pires prévisions. Malheureusement, la réalité a dépassé la fiction : un séisme d’une violence telle qu’on n’en connaît que deux aussi puissants depuis qu’a été établie l’échelle de Richter ; un tsunami, dont la vague s’élevait à 17 m alors que les ingénieurs avaient prévu 15 m ; et une inondation des réseaux électriques et des générateurs de secours qui...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coopérative

À la Une Les secrets du succès du modèle coopératif Abonné

Mis durement à l’épreuve au cours des deux dernières décennies, les différents acteurs de la chaîne du médicament semblent résister lorsqu’ils sont organisés sous forme de coopérative. En témoigne la longévité du groupe Astera, à la fois propriétaire de la CERP Rouen, deuxième grossiste-répartiteur français, et du groupement « Les pharmaciens associés », qui fête ses 100 ans cette année. Son... Commenter

Partenaires