Effort sur les nouvelles molécules

Effort sur les nouvelles molécules

14.03.2011

Selon l’étude réalisée à la demande du GEMME, l’effort sur les prix concerne davantage les nouveaux génériques (lancés après 2005). Le différentiel entre les prix en France et la moyenne des pays européens est de 15 %, contre seulement 3 % pour les molécules plus anciennes. De plus, la France présente des prix inférieurs à la moyenne européenne aussi bien sur les présentations les plus vendues que sur celles qui le sont moins.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Europe

Professions réglementées : l'Europe trouve un compromis

Un compromis entre les organisations représentatives des pharmaciens, des médecins et des dentistes européens et les instances européennes vient d'être trouvé au sujet de la future « directive proportionnalité ». En 2016, la... 3

Partenaires