Face à la dégradation économique du réseau - Les Français inquiets pour leur pharmacie

Face à la dégradation économique du réseauLes Français inquiets pour leur pharmacie

10.03.2011

La profession n’est plus seule à pointer la dégradation économique du réseau. Après que le dernier rapport de l’agence de notation financière Coface a souligné les risques de défaillance des pharmacies, c’est au tour des patients de montrer leurs craintes de voir des officines fermer. Près d’un Français sur deux se dit ainsi « inquiets » pour l’accès futur aux médicaments, selon un sondage ViaVoice réalisé pour le groupe Pasteur Mutualité.

  • Surtout en milieu rural, la population reste très attachée à son officine

DEPUIS de long mois, la profession tire le signal. Aujourd’hui, son cri d’alarme semble enfin avoir un écho. Du côté du ministère de la Santé, d’abord, qui vient de lancer une enquête IGAS* sur l’économie des pharmacies et qui a engagé une série de rendez-vous avec les syndicats d’officinaux (« le Quotidien » du 7 mars 2011). Mais aussi du côté des patients, comme le montre un récent sondage ViaVoice pour le groupe Pasteur Mutualité**. En effet, face à la disparition croissante des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cercle

À la Une L'interpro fait sa révolution Abonné

C’est un univers de sigles. Mais c’est surtout un monde de coordination entre professionnels de santé et entre public et privé qui s’organise à partir d’un projet de santé pour répondre aux besoins spécifiques d’un territoire. Le pharmacien, premier recours et professionnel de santé de proximité, y a toute sa place. Commenter

Partenaires