Études et alcool - Les soirées étudiantes seront déclarées en préfecture

Études et alcoolLes soirées étudiantes seront déclarées en préfecture

28.02.2011

Les soirées et week-ends d’intégration devront être déclarés auprès de l’université, mais aussi de la préfecture. Cette nouvelle mesure proposée par le gouvernement ne satisfait pas les étudiants.

  • La déclaration en préfecture ne satisfait pas les étudiants

INCONTOURNABLES de la vie étudiante dans les grandes écoles et les facultés, les soirées et week-ends d’intégration devront être mieux encadrés. C’est la volonté de la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, après plusieurs événements dramatiques survenus l’an dernier (viols, noyade, accidents de la route). En mars, un étudiant en pharmacie de 25 ans avait perdu la vie au lendemain d’une soirée arrosée (le « Quotidien » du 15 mai 2010). De nouvelles mesures sont annoncées...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires